Consultation citoyenne sur le cannabis : un pas vers la légalisation ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais en ce moment même a lieu un évènement important pour le cannabis dans notre pays. Nous sommes en effet depuis le 13 janvier dernier en pleine consultation citoyenne pour son usage récréatif.

Alors, qu’est ce que veut dire cette consultation, va-t-on vers une légalisation ? Nous allons nous intéresser à tout cela ensemble dans cet article qui vous aidera à y voir plus clair sur ce qui se joue en ce moment.

Les bancs des ministres à l'Assemblée Nationale lors d'une séance de vote à main levée - Paris, France.

Les bancs des ministres à l’Assemblée Nationale lors d’une séance de vote à main levée – Paris, France. Photo libre de droit

C’est quoi une consultation citoyenne ?

La première chose qu’il convient de définir ensemble, c’est bien évidemment ce qu’est une consultation citoyenne. Vous allez voir, c’est tout simple, c’est le gouvernement qui vous propose un questionnaire.

Ici, il s’intéresse à la question de l’usage du cannabis récréatif, mais surtout de ce que vous pensez sur les moyens mis en place actuellement pour lutter contre le trafic de celui-ci qui est pour le moment illégal.

Ensuite, on vous demandera si vous êtes en faveur de la légalisation ou non et si c’est le cas comment vous souhaiteriez voir la distribution légale du cannabis dans le futur s’il venait à être légalisé.

Un questionnaire assez simple, que vous pouvez trouver ici, qui dure jusqu’au 28 février prochain et qui vous prendra 5 minutes montre en main à remplir. Ensuite, il permettra à un groupe de députés de faire un rapport sur cette consultation qui sera dévoilé à l’Assemblée Nationale.

Quid du CBD ?

D’ailleurs, si comme on vient de le voir, il y a peu de chance que les choses bougent d’ici la fin du mandat d’Emmanuel Macron en 2022, il se pourrait bien que la prochaine élection présidentielle joue un rôle important.

En effet, suivant les résultats de cette consultation, les députés vont faire un rapport qui va donc être consultable par les futurs candidats. Or, si ce rapport statue qu’une majorité des Français est pour la légalisation, cela pourrait devenir un argument politique.

Vous trouvez cela farfelu ? Eh bien, sachez que Benoît Hamon aux dernières élections présidentielles l’avait inclus dans son programme à l’époque. Avec la dépénalisation qui se poursuit à travers le monde, l’hypothèse que plusieurs candidats, même majeurs décident eux aussi de le faire, n’est pas si folle que cela !